Arrêter le temps et vivre l'instant présent.


 

A chaque problème de vie, il existent plusieurs solutions  ! Rien n'est jamais impossible dans la recherche de l'équilibre personnel !

C'est en se  connaissant mieux qu'il est  facile de créer de nouvelles perspectives :

arrêter de subir, retrouver le chemin de l'équilibre personnel ou la part d'innocence de notre enfant intérieur ...

Mieux se connaître, c'est du solide et une recherche permanente !

Si vous y ajouter la carte du lâcher-prise, vous pourrez être gagnant/gagnant en réduisant vos résistances et fatigues.

 


...évadez-vous, pour mieux vous recentrer...


Il est simple le bonheur

Il y a de nombreuses façons de penser, philosopher sur le bonheur.

 

Et il y a aussi une autre expérience qui  passe par l'écoute du corps et les messages des perceptions corporelles.

La quête du bonheur n'est pas ici une recherche dans le plan matériel, mais une participation

entière de l'esprit et du corps. Cet exemple est illustré dans cette relaxation.

Voici le développement de votre relaxation-visualisation.

  • Convoquer ou inviter le bonheur : en l'imaginant sous la forme d'un papillon tropical aux ailes bleu-indigo. Ce papillon arrive à vous par la fenêtre et vous le regardez voleter.
  • Apprivoiser le bonheur :  ici le papillon-bonheur s'apprivoise à une condition : il s'approche de votre front, si votre mental est au repos. Après quelques allez-retour, il va s'y poser délicatement.
  • Accueillir le bonheur : plus votre esprit se relâche, plus le papillon ouvre ses ailes et se met au repos. Il s'installe et vous vous remplissez de son repos bleuté.
  • La qualité et l'instant du bonheur sont éphémères : le papillon repart, il reviendra... mais cet aller-retour m'a appris à rester simple et à apprivoiser le bonheur comme un état intérieur.


Bonnes découvertes ! A pratique assis en tailleur de préférence. C'est une forme de pratique dans le méditation.

 

>>> Vivre yoga.
©morand pascale

 
0 commentaires

Quand l'esprit devient votre meilleur compagnon.

Faire la paix avec vos pensées parasites.

 

La qualité et quantité de notre activité cérébrale contribuent grandement à notre confort psychologique.

Comment mener à bien un apaisement de l'esprit et se réconcilier avec soi-même  ? Quelques repères de la relaxologue.

 

Vos pensées anarchiques présentent des formes pouvant s'additionner : leur flux, leur couleur, leur retentissement.

  • Le flux constant de vos pensées vous indiquent une manière inadaptée de gérer votre énergie au niveau psycho-corporel. Il devient le reflet d'une perte de contact avec soi. Pourquoi ne pas tenter cette solution simple pendant trois semaines : vivez plus dans votre corps et dans le monde de vos sensations tactiles en général. Pour cela, il suffit de réaliser de simples marches avec une bonne respiration ou de  de développer  l'utilisation de vos mains dans les habitudes quotidiennes (repas, hygiène personnelle, bricolage de base).
  • Lorsque la couleur de vos pensées devient sombre, cela vous signale l'effet -ou la cause - d' une affection morale plus significative. Ce que beaucoup de personnes ignorent, c'est que les pensées sont une réelle nourriture et qu'elles conditionnent l'équilibre énergétique de tout notre corps. Je suis souvent frappée de voir à quel point certaines personnes se préoccupent de l'alimentation de leur assiette, mais si peu de l'alimentation morale apportée par les couleurs de leurs pensées. En réalité, le contenu de nos pensées affectent réellement notre équilibre énergétique et notre potentiel de vitalité en général.
  • Le retentissement ou la permanence des pensées dans le temps vont s'élaborer sous forme de ruminations mentales intempestives,  d' idées fixes ou sombres. Ces états intérieurs  nous renvoient directement à une difficulté de prise du recul ou de capacité à faire le vide. Comment progresser ?   Quelques repères pour dédramatiser.
  1. Nos pensées ne sont pas une réalité, mais nous pouvons croire qu'elles le sont.
  2. Par exemple : si vous ressentez un climat d'insécurité de guerre, alors que vous êtes installé tranquillement dans votre salon, cela provient de votre perception erronée de cette réalité, mais non pas du contexte dans lequel vous vivez ici et maintenant. 
  3. Si vous êtes en permanence inquiet, sujet à attendre le pire, le processus de stress se déclenche associé à toute la biochimie qui va stimuler les terminaisons nerveuses et épuiser vos ressources naturelles de résistance. 
  4. Ces micros messages apportés régulièrement au corps, vont à terme épuiser les ressources de vos surrénales et votre corps sera moins réactif dans des situations de stress concrètes.
  5. Mais surtout, la perte de contrôle des pensées correspond à une perte de contact avec la réalité et l'objectivité de ce que vous vivez dans l'instant présent et cela peut affecter vos relations : l'image que vous avez de vous et l'image que les autres se font de vous. Ces troubles de l'activité cérébrale sont qualifiés dans le langage courant par l'anxiété.

Les solutions et la sortie du tunnel existent grâce à la relaxation, car elle prend en charge le corps !

  • Plus une personne est cérébrale, moins elle est connectée à son corps, aux sensations et à l'utilité d'une bonne hygiène de vie au sens large ( le corps, la prévention au niveau de la santé, l'hygiène, le soin).
  • Solutions ! La pratique de la relaxation et du yoga permet de se connecter à son corps et apporte à l'esprit un très bonne éducation  : apprendre à libérer les pensées parasites et à générer des états intérieurs bienveillants pour soi.
  • Pour vivre d'une manière moins cérébrale et retrouver un rapport plus objectif à la vie , il est donc indispensable de revenir à l'écoute et au respect de notre corps ! 
  • >>> A lire aussi : A propos de l'anxiété.
0 commentaires

L'art de la patience

Quelques visages de la Patience .

Cette petite vertu possède un grand cœur et, à elle seule, respire l'essence de la pensée taoïste . Voici quelques bénéfices vertueux de la patience.

  • Dans les relations humaines elle permet :

D’attendre le moment opportun. D'augmenter le niveau d’écoute de l’autre.

De réaliser, pour soi et en soi, que le rythme ou le besoin de l’autre "n’est pas le mien".

L’attitude patiente a un effet reposant aussi pour l’autre.

  • Lors  des résolutions de problèmes :

L’attente peut permettre de faire émerger une vérité, une justice. Elle convoque une certaine douceur dans les comportements.
Elle apprend à gérer les moments de doute. A faire des choix ou mettre des priorités autrement et à  ne pas aller trop vite.

Elle n'a pas  d’effet magique non plus !  Elle favorise l'expérience du détachement et l'attente anxieuse se réduit pour aller vers un résultat souvent plus modeste, mais plus essentiel.

L'impatience bloque l'énergie et ralentit le parcours de résolution, elle rétrécit aussi le champ des possibles.  Nous l'avons tous testé.

  • D'une manière morale ou psychologique :

Grâce à l'attente, la valeur du temps présente une valeur positive : avec la patience il est possible de fructifier.

Elle permet de retrouver le contact avec le mécanisme de succès et qui est souvent gâché par la précipitation ou le volontarisme.
La perception du temps qui passe,  prend une saveur nouvelle. Nous pouvons nous rappeler que le temps "perçu" est subjectif : le lent, le rapide au regard de toute une vie.... qu'est-ce que cela signifie !

La bonne fée de la patience nous permet de relativiser notre histoire et d'aller à l'essentiel vers d'autres chemins.

De faire les choix du cœur à défaut d'autres choix plus matériels. En fait, elle est très efficace, car elle apporte une fluidité !

" Tout vient en temps voulu ! "

0 commentaires

Pratiquer la relaxation au quotidien,  c’est simple ! Merci à la respiration !

La prise en compte de la respiration consciente est une expérience simple, accessible à tous et qui à l'avantage d'être réalisable à tous moments de la journée.
De nombreuses explorations sont possibles. Nous retiendrons aujourd'hui l'observation  suivante que vous pourrez ressentir après vous être préalablement installé au calme une dizaine de minutes (assis-e ou allongé-e).
- Observation consciente de la sensation du passage de l'air dans la narine gauche.
Observation consciente de la sensation du passage de l'air dans la narine droite.
Prise en compte de l'imagination : la pointe du nez devient une "3ème narine" et c'est à elle de respirer.

Revenez de cette expérience avec douceur et tranquillité... Bonne détente à vous.

Lire la suite 0 commentaires

Rester naturel : ça aide !

Vivre au naturel et surtout restez simple et nature !

 

La petite suggestion du mois. Si vous souhaitez gagner du temps et de l’énergie dans ce que vous entreprenez, restez simple et naturel-le.
Si votre vie est devenue trop compliquée, c’est sans doute parce que vous êtes  devenu trop complexe : votre vie est un miroir. Il est peut-être utile de vous demander : "Suis-je vraiment au coeur de tout ce que j’entreprends (par activisme ou passivité) ?"
Lorsque vous vous écartez de ce "territoire de simplicité", il est normal que vous ayez l'impression de perdre le contrôle sur votre vie.  Plus vous restez naturel, plus vous êtes vous-même.
C'est un facteur d'harmonie intérieure. Etre en "accord" avec soi-même, c'est être simple, naturel. Cela "sonne juste", comme en musique. Apprenez à ressentir ou "écouter" (comme en musique) la «justesse» dans ce que vous vivez ou entreprenez !

Lire la suite 0 commentaires

La sincérité ! Une bouffée d'oxygène pour réduire la fatigue !!

Si vous rencontrez parfois des périodes de blocages ou des impressions que rien n'avance dans votre vie, vous pouvez simplement vous rappeler l'importance de la sincérité et de la patience dans tout ce que vous entreprenez.
Dans la vie rien n'est magique. Par contre, ce qui est certain, c'est que vous avez en vous les forces et les solutions pour répondre à toutes les difficultés de votre vie.
Seuls votre sentiment sincère et votre patience vous permettront d'y voir plus clair.

Lire la suite 0 commentaires

Pratiquer la relaxation... ils suffisait d’y penser !

Pouvoir utiliser le principe du lâcher-prise comme outil fondamental de progression et de connaissance de soi. Quelques rappels sur ses ressources. Quand une personne lâche-prise elle ouvre une porte vers la prise de recul, une plus grande objectivité, une capacité à définir un nouveau projet d'évolution personnelle.

Les richesses du lâcher-prise sont parfois, voire même souvent, ignorées. En effet, elles ne rentrent pas en conformité avec les valeurs de la productivité et du consumérisme.
La pratique de la relaxation, propose de prendre en compte toute la Personne ainsi que sa demande sincère de progression.
Lorsque le sens est bien  compris, il est alors possible de comprendre, utiliser, entretenir, éveiller et nuancer les mille et une facettes du principe du "lâcher-prise".
Ajoutons que son pragmatisme est évident, permettant de s'éduquer et de s'initier à de nouvelles formes de pensées et de conception de sa propre vie... libérant ainsi les blocages et freins à l'évolution personnelle.

Lire la suite 0 commentaires

Une piste pour arrêter de cogiter !

Les pratiques de détente les plus simples sont parfois les plus efficaces.

 

La sagesse populaire nous souffle que  “la nuit porte conseil”. En effet,
lorsque les tensions cérébrales immobilisent vos pensées et qu'elles deviennent alors des idées fixes, le sommeil, tout comme la pratique de la relaxation, peuvent apporter une pause très confortable aux boucles anxieuses.
La phrase suivante "Chaque jour est une possibilité de renouvellement “est également porteuse d’un message d’espoir pour la conscience. Elle possède cette efficacité simple de porter un  message très clair et de convoquer la volonté vers une dynamique de relativisation. Nous devrions tous garder à l'esprit que la capacité à prendre du recul est une de nos ressources fondamentales pour rester autonome d’un point de vue émotionnel et affectif.
Alors :  “La nuit porte conseil” ou “Chaque jour est une possibilité de  renouvellement”. 
A vous de choisir !

Lire la suite 0 commentaires

Apprendre à se détacher.

C’est bien connu, le pire ennemi à notre évolution personnelle, c’est d’abord nous-mêmes. Si vous avez tendance à donner une grande part de responsabilité de vos échecs aux autres, prenez le temps de réfléchir et de réaliser déjà ce constat. Vos pires ennemis sont peut-être vos propres représentations. La pratique du yoga et de la relaxation apprennent à se détacher.

Dans ce cas " attendre le pire" est probablement un mode de pensée que vous cultivez régulièrement. Une solution vous est proposée ici : voici une image que vous pouvez pratiquer dans le cadre d’un moment de relaxation (avant de dormir ou au réveil lorsque votre cerveau est encore endormi).
Imaginez une marionnette à fils. Sa dynamique est la dépendance à des fils. C’est une représentation du manque d’autonomie et d’une fixité des choses subies, mais non volontaires. Votre démarche intérieure consiste à imaginer (visualiser) que vous coupez une à une toutes les ficelles de cette marionnette. Ensuite, elle deviendra vivante et active (comme dans le conte de Pinocchio).
La production d’images mentales significatives redonne à votre cerveau le sens de la pensée consciente et volontaire. Le départ du “subir-stop”.

Lire la suite 0 commentaires

Que signifie positiver.

Etre positif, pourquoi pas ! Etre affirmatif, c'est plus intéressant et dynamique.

 

Le fait de positiver n'exclue pas la difficulté réelle. Cela permet de  gagner du temps et de l'énergie, que de sortir de la pensée magique de la pensée positive. La bienveillance intérieure à soi et à ses difficultés est une approche plus nourricière et réaliste.
Votre attitude intérieure est importante dans la résolution des conflits. Plus vous connaissez les rouages de votre personnalité, plus vous êtes souple et adaptable. Les relations conflictuelles existeront toujours, mais vous vous ferez beaucoup moins mal. Par contre, en restant focalisé sur une vision narcissique de votre personne, vous êtes certain d’être amené à vous refermer régulièrement et à perdre totalement confiance dans l’autre. C’est pourquoi nous progresserons ici beaucoup plus vers une notion d’ouverture et d’aventure humaine. N’oubliez pas que la tension narcissique générée est dans une dynamique d’attachement. C’est le contraire du chemin du deuil.

Lire la suite 0 commentaires

Apprendre à réduire son seuil de susceptibilité.

Prendre du recul par rapport à ses défauts, car ils sont là pour nous faire progresser.

 

Il est important de ne pas tout prendre “pour soi”. Par exemple, lorsqu’une discordance apparaît à votre travail. Prenez du recul, ne prenez pas tout à cœur. Nous sommes des êtres humains, en perpétuelle évolution, comme la société. Je m’adapte à mon rythme, m’adapter n’est pas synonyme d’anéantissement. Conjointement, je développe une vie sociale, culturelle, intime, sportive, amicale riche pour m’apporter un équilibre de vie. Surtout si je travaille dans les relations humaines.
Je reste modeste, même si je fais bien mon travail. Personne n’est irremplaçable! Même moi. En donnant de nouvelles frontières à mon égo, je me préserve de cultiver beaucoup de ressentiment, autant de pensées parasites, qui ne me décrocheront pas de la réalité.

Lire la suite 0 commentaires

Le yoga apprend à ne pas juger son corps.

Pratiquer le yoga pour se sentir en accord avec son corps et son être tout entier.

 

Vous avez le droit d’être fatigué et moins performant. Le regard que vous portez sur votre corps est très important. Rappelez-vous que nous vivons dans une société “moderne” qui ne laisse pas la place au manque de performance. Beaucoup de personnes redoutent les situations de «non-performance» ou se réfugient aussi dans la maladie pour pouvoir s’arrêter un peu. Les moments de pause sont nécessaires, y avoir recours régulièrement en mettant son corps sur la voie de la somatisation est plus problématique. Votre corps est un compagnon de route pour la vie, plus vite vous vous mettrez en harmonie et en respect avec lui, plus vite vous aurez l’impression d’avoir vraiment perdu votre temps dans les malaises à répétition. C’est aussi votre corps qui vous transmettra le message quand un deuil est terminé. La boucle est libérée et le confort revient. La sensation “d’avoir tourné une page” appartenant au langage courant est très pertinente et elle est majoritairement exprimée par les personnes qui en ont fait l’expérience.

Lire la suite 0 commentaires