"Mon petit doigt m'a dit": un blog consacré au développement personnel !


Et si la psychologie du Tao était tout simplement une certaine philosophie de vie ?
Ce blog aborde la psychologie et le développement personnel avec simplicité et pragmatisme, il peut vous inviter, si vous le souhaitez,  à trouver des réponses efficaces permettant de mettre un lien entre  la décision et l'action
Se sentir acteur de sa vie, quelle belle image de la liberté !
Quelques repères sur l'animation du blog...
  • " Mon petit doigt m'a dit". Le petit doigt est celui de l'intuition,  qui nous permet de trouver des réponses enfouies ou masquées par  nos difficultés et surtout le filtre de nos motions. " TOUT EST EN VOUS "
  • Dans les faits, les ressources de notre personnalité sont infinies. Alors, comment aller les convoquer, les dynamiser et les réveiller ? Voici le projet de ce blog que je vous invite à découvrir comme un JARDIN INTÉRIEUR.
  • Enfin, les ressources de la pensée humaine sont bien connues,  celles  du lâcher-prise, ou de la relaxation, ou de la méditation, un peu moins. Alors suivez-moi au fil de ces posts et laissez-vous accompagner quelques instants par leurs respirations. Vous ne serez pas déçus !
  • Enfin, si vous êtes attirés par les philosophies occidentales, vous pourrez découvrir dans les sujets abordés la réalité d'une psychologie du Tao.
  • Bonnes lectures ! Pascale Morand, Relaxologue et thérapeute.

 

JARDINS INTÉRIEURS
JARDINS INTÉRIEURS




Les derniers posts publiés sont regroupés ci-dessous.
Les derniers posts publiés sont regroupés ci-dessous.

Il est simple le bonheur

Il y a de nombreuses façons de penser, philosopher sur le bonheur.

 

Et il y a aussi une autre expérience qui  passe par l'écoute du corps et les messages des perceptions corporelles.

La quête du bonheur n'est pas ici une recherche dans le plan matériel, mais une participation

entière de l'esprit et du corps. Cet exemple est illustré dans cette relaxation.

Voici le développement de votre relaxation-visualisation.

  • Convoquer ou inviter le bonheur : en l'imaginant sous la forme d'un papillon tropical aux ailes bleu-indigo. Ce papillon arrive à vous par la fenêtre et vous le regardez voleter.
  • Apprivoiser le bonheur :  ici le papillon-bonheur s'apprivoise à une condition : il s'approche de votre front, si votre mental est au repos. Après quelques allez-retour, il va s'y poser délicatement.
  • Accueillir le bonheur : plus votre esprit se relâche, plus le papillon ouvre ses ailes et se met au repos. Il s'installe et vous vous remplissez de son repos bleuté.
  • La qualité et l'instant du bonheur sont éphémères : le papillon repart, il reviendra... mais cet aller-retour m'a appris à rester simple et à apprivoiser le bonheur comme un état intérieur.


Bonnes découvertes ! A pratique assis en tailleur de préférence. C'est une forme de pratique dans le méditation.

 

>>> Vivre yoga.
©morand pascale

 
0 commentaires

A propos de l'acceptation dans la mise en œuvre du changement.

La porte de l'acceptation n'est pas toujours simple à ouvrir, car souvent reliée à un attachement intellectuel à la soumission.

 

L'acceptation de ses difficultés ou problèmes est un levier  fondamental qui permet au changement de se mettre en travail. Que ce soit pour des problèmes relationnels, de choix  ou de santé, la stagnation n'est pas une bonne conseillère. 

Il y a un temps pour tout : celui consacré à la réflexion et celui dédié à  l'action.


Utiliser le levier de l’acceptation permet de gagner du temps dans sa vie !
L'acceptation est un processus énergétique et émotionnel qui passe par la volonté, le corps et l'action. 

La mission de l’acceptation est simple : remettre en marche et débloquer l’énergie stérile de la stagnation.  Elle permet d’obtenir une autre lecture de Sa vie, de prendre de la hauteur au regard des épreuves, étapes qui empêchent le plein rayonnement de soi. Seule la libération de l'énergie émotionnelle restaure le changement. La volonté, une fois déclenchée, ouvre une voie et procure une force certaine. 

 

Les bénéfices indirects et pervertis  à ne pas accepter un changement, un soin médical, une décision  !
Rendre les autres responsables de ses malheurs. Attendre une résolution magique des problèmes ne passant pas par soi. Attirer l'attention sur soi et cristalliser l'anxiété et la préoccupation des autres sur soi : une façon erronée de demander de l'amour et de ne pas se sentir abandonné.


Encore sceptique ? Voici quelques affirmations intérieures que vous  pouvez entretenir  :

  • Je m’accepte comme je suis. J’aime chez moi mes défauts et mes qualité ! Les moments de ma vie dans le bonheur et ceux de l'épreuve aussi !
  • Tout est en moi pour répondre à tous mes besoins  !
  •  Il est impossible de rester bloqué trop longtemps  sur une situation !
  • J’avance et je libère toutes mes ressources en agissant.
  • La peur que j'ai de la  réalité  est aussi toxique que cette réalité.
  • En acceptant ce qui m’arrive, je peux libérer une énergie insoupçonnée .

L'acceptation, c'est la parole de la liberté personnelle. Personne ne peut faire à votre place

 

>>> Lire aussi


 
0 commentaires

Comprendre le développement personnel avec Maslow.

Comprendre le message de la psychologie de Maslow

Pour Maslow l’essentiel dans sa démarche : se centrer sur la dimension lumineuse de l’être.
Le concept le plus connu de Maslow est celui de la « pyramide des besoins ». Il n’est pas toujours compris ou interprété à sa juste valeur, car trop souvent sorti du contexte de la philosophie personnelle, qui est humaniste.
La « psychologie de l’être », ainsi définie par Maslow, représente un courant de pensées  dans la psychologie du 20 ème siècle important. Au regard des approches orientées sur le passé et l’étude des épisodes obscurs de la vie, comme la psychanalyse, il est en opposition dans l'analyse et les parcours de soin à animer en thérapie.

Comment reconnaître une thérapie mettant en travail les ressources et convictions de Maslow  ?

  • La dynamique de recherche est centrée  sur les ressources de La personne ( et non sur la méthode).
  • Le patient est acteur de son histoire et de sa thérapie.
  • Si il apprend, certes,  à retrouver un espace de sécurité (la base de la pyramide) en gérant les épisodes du passé , à obtenir  des moments de vie confortables ( le milieu de la pyramide). Les fruits de cette recherche lui offriront ensuite  la possibilité de dépasser ses propres limites personnelles le meilleur de lui-même.
  • Cette animation thérapeutique est le propre de la psychologie de Maslow et de toutes les approches qui s'en inspirent.
  • La "psychologie de l'être"de  Maslow, n'est pas qu' un concept, elle exprime des valeurs et des encouragements au bonheur. Elle est proche de l'homme et de ses ressources.

Quelques repères sur les valeurs humaines défendues par Maslow.

  • «Nous avons tous en nous un mécanisme de réussite, de résilience, de bonne adaptation à tous les sujets importants de la vie.
  • En faisons partie de la nature et, comme elle,  nous participons au principe « d’homéostasie » :  nous avons donc une capacité  et des ressources biologiques et naturelle pour  retrouver notrel’équilibre. Ce principe propre à la biologie peut ici s'appliquer à la psychologie.


>> Lire aussi .

 

 
0 commentaires

Communication : faut-il toujours "tout" dire ou "se dire" ?

Développez votre niveau de communication.

L'intérêt porté à la communication entre les personnes est un sujet vaste et largement exploré dans les parcours liés à la formation professionnelle ainsi qu' au développement personnel ! Ce besoin a pris des formes nouvelles ces dernières années. Surtout auprès des personnes très engagées dans la communication virtuelle via les réseaux sociaux.

Ici, nous pouvons rappeler quelques règles ou mots-clé pouvant devenir des  préludes à une bonne

communication traditionnelle : vérité, authenticité, utilité ou pertinence.

  • Vérité : " Est-ce que je suis sûr-e de ce que je dis ? ".
  • Authenticité : " Est-ce que je souhaite dire est vraiment sincère et authentique ? 
  • Utilité ou pertinence : " Est-ce que le contenu de ce que je dis est utile à l'autre ou à la progression de notre relation. 

" Mais comment penser à tout cela  alors que je suis en train de parler à une personne ? ".

  1. Je vous invite tout simplement à vivre vos interactions naturellement et à apprendre à les évaluer à postériori.
  2. Si leurs conséquences vous ont contrarié ou ont perturbé la personne , reprenez  simplement le canevas de ces 3 questions qui va vous permet d'analyser votre interaction en différé et par écrit.
  3. Vous obtiendrez à la fois  la réponse - et la correction - adaptables dans vos prochains échanges : l'apprentissage dans la communication, ne peut se faire autrement que par essai-et-erreur ! Il faut du temps et de la patience pour améliorer la communication.
  4. Nous reproduisons en général régulièrement les mêmes erreurs sur principalement l'un de ces trois points.

De belles prises de conscience en perspective !

 
0 commentaires

Observer vos comportements et vos attachements.

Libérer les chaînes de certaines relations épuisantes.

 

Je vais vous inviter à réfléchir sur l'impact du besoin d'approbation dans notre vie : le vôtre et celui des autres.
Vous pourrez ainsi expérimenter le lien avec l'expérience du détachement, recherché dans la pratique de le méditation,  et analyser de vos comportements automatiques en société.
    •    Vous concernant : prenez l'habitude de rester plus silencieux dans certaines situations :  vous exposer en parlant de vous,  vouloir avoir raison. Si vous conseillez les autres, ne pas se sentir  blessé, si "je "ne suis pas écouté-e.
    •    Dans les interactions relationnelles, observez ceci :  prenez du recul vis à vis des personnes qui se plaignent souvent...  Et rapprochez-vous de celles qui sont plus réservées et qui ont certainement des choses importantes à dire. Essayer, d'une manière générale, de ne pas vous sentir obligé-e de donner votre avis...
Un petite phrase que illustrerait cela
    •    "Laisser retomber la poussière... mais pour cela, le mieux serait de ne pas la soulever..."

0 commentaires