Penser à développer et à entretenir  la tempérance.

Pour éviter la déprime, cultiver la tempérance.

En effet, la gestion des épisodes de "cafard, déprime ou découragement" n'est pas qu'une affaire de santé. En tout cas, avant qu'elle ne le devienne, toute réflexion personnelle portée avec tempérance sur le sens accordé à sa vie et les choix réalisés peut être très fructueuse.

Actuellement, sous l’intitulé de "dépression" peuvent se cacher de nombreuses réalités. Avant d’arriver à des moments réellement pathologiques, l’écoute du corps et de ses signaux d’inconfort       (émotionnels ou somatiques) peut permettre de libérer des obstacles qui pouvaient paraître insurmontables.

La tempérance permet de traiter l'origine des petits "poisons" intérieurs et ouvre des portes. Arrêter de subir sa vie, de rendre les autres responsables de ses propres malheurs. Prendre le temps d'assimiler les événements ou étapes majeures de sa vie. Ne pas vouloir être parfait ou au “top” tout le temps...accepter se limites... quelques pistes efficaces contre la “déprime”.

Écrire commentaire

Commentaires : 0