De la tension cérébrale au lâcher-prise !

L’attitude mentale que nous élaborons autour de nos situations de stress ou d'agitation est inductrice d'épuisement. Plus la tension est forte et plus l'esprit est maintenu  prisonnier de
pensées automatiques qui sont vécues comme des valeurs sûres et universelles. Ce n'est pas une fatalité. Après avoir localisé ses pensées consciemment, il est possible de les considérer comme des “vieux
disques rayés” qui nous font revivre toujours les mêmes automatismes, parfois par mimétisme aussi.
En voici quelques unes à propos de la santé. Elles sont régulièrement formulées par les personnes qui débutent un  travail de développement personnel. “ j’ai toujours été très stressé(e), je n’aime pas mon corps,
je n’arrive jamais à me détendre”. "Personne n'a réussi à me relaxer"... Au terme d’une recherche
personnelle, fondée sur des prises de conscience et des repérages, d’autres dialogues peuvent s’installer avec le corps et la personnalité, ils sont plus objectifs et surtout plus constructifs.
Il est donc important de garder confiance dans les ressources du dialogue avec un professionnel expert et, même si vous vous sentez souvent sceptique, de garder à l'esprit que, si vous vous ressentez en insécurité, cela indique simplement que la roue doit tourner dans vos principes et les croyances qui n'ont rien d'universels. Lâcher-prise et vous retrouverez le flux naturel de la vie.

Écrire commentaire

Commentaires : 0