Se donner le droit d'avancer.

Se sentir victime ou prisonnier d'une situation relationnelle, conjugale, professionnelle, médicale nous savons bien le vivre ! Comment générer de l'ouverture, de la créativité lorsque nous sommes dans ces épreuves.

 

Si nous souhaitons nous sentir libre ou autonome, il est important de savoir aussi "nous donner le droit d'avancer" et pour cela l'Autre, derrière lequel nous savons nous réfugier pour justifier l'origine de nos inhibitions, a le beau rôle !

Restons pragmatique : à quoi bon attribuer à une situation ou personne extérieure l'origine de nos blocages ?

 

Il est impossible de changer, modifier l'autre. Par compte, chacun est libre d'avancer sur sa voie.

La loi de l'attraction, très présente aussi dans les interactions humaines, vous apportera toujours de situations en lien

avec notre vulnérabilité intérieure. Si une situations toxique, dérangeante m'affecte, c'est parce que je suis fragile sur un certain point dont je n'ai pas conscience... pour l'instant.

 

Vivre d'une manière plus adulte la relation, c'est se donner le droit d'avancer, de franchir le pas... une forme d'audace de se sentir autonome moralement et émotionnellement. "Je me donne le droit", cela signifie qu'il n'y a que moi qui puisse décider de cette autorisation intérieure. Quel beau challenge de liberté, n'est-ce pas ?

C'est une voie de recherche en thérapie très fructueuse, à travers laquelle on obtient des résultats palpables rapidement !

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0